some image

Tag méditation

Arrêter les pensées pendant la Méditation

Étiquettes : , , , , , blog, News, Stress, timeline
featured image
Méditation

Meditation

La Méditation ne devrait pas être un effort pour les débutants mais c’est pourtant le cas. C’est de Méditer tous les matins qui demande de la discipline et représente un effort certain.

La principale difficulté que tous les débutants me rapportent est qu’ils n’arrivent pas à stopper le mental. Soit les pensées fusent et ne s’arrêtent jamais ou bien on est pris au piège d’une pensée qui nous embarque loin du moment présent ou encore le cerveau nous indique sans raison particulière, que nous éprouvons un besoin fort et saisissant de nous gratter la tête ou autre part.

La première question que l’on peut se poser est alors implicite ; pouvons-nous stopper les pensées provenant de notre mental ? Non, il est impossible d’arrêter les pensées car elles viennent du cerveau et que c’est son rôle de traduire toutes les informations provenant de nos 5 sens afin de répondre à notre survie. Notre mental ne va pas s’arrêter de nous informer sur notre besoin de boire, de manger ou de changer de position parce que nous sommes en Méditation. Le cerveau continue à faire son job du mieux possible… Et vous souhaiteriez qu’il cesse de le faire ? Si le cerveau s’arrêtait ne serait-ce qu’une seconde pour vous faire plaisir, cela signifierait que vous êtes mort et cela n’est pas votre intention, j’imagine ?

Notre cerveau en plus de traduire ces millions d’informations est en lien avec le passé et le futur ou plutôt ce qui nous attache au passé et nos angoisses induites par un futur incertain. Ces informations sont précieuses car tout d’abord elles nous renseignent sur le fait que nous ne sommes pas à ce moment précis dans le présent. De plus, elles renseignent sur ce qui demande à être lâché qui provient du passé et informe sur notre difficulté à avoir confiance en notre propre futur.

Lorsque nous trouvons que nos pensées sont difficiles, angoissantes ou pénibles car elles nous perturbent émotionnellement c’est qu’elles proviennent d’une mauvaise nourriture mental. Si nous repensons à ce que nous avons ingurgité ces dernières 24 heures comme mauvaise émission ou film à la tv ou encore comme mauvaise conversation ou bien comment nous avons critiqué une personne ou nous-mêmes alors nous devrions être éclairés sur les pensées que cela produit sur notre mental.

Le problème ne vient pas de notre mental qui fait trop de « bruit » mais plutôt de notre difficulté à lâcher prise sur ces pensées. Nous fonctionnons toute la journée avec ce mental concret qui traduit, analyse et détaille chaque événement, besoin, émotion ou pensée afin de comprendre le monde qui nous entoure. Il est donc évident que lâcher toute forme de compréhension avec le cerveau demande un peu de temps et de pratique. Cependant, il existe une attitude intérieure qui offre la possibilité de Méditer avec ces pensées sans qu’elles nous perturbent pour autant.

Il y a deux types de pensées, celles qui ont du sens et celles qui n’en ont pas.

Comment les reconnaître ?

Si mes pensées concernent le temps qu’il fait dehors, comment je dois m’habiller pour la journée ou qui je dois appeler ou encore la liste des courses à faire, vous pouvez être sûr que ces pensées n’ont aucun d’intérêt pour la Méditation.

Nos pensées, nous renseignent sur notre état d’esprit du moment présent et sur le fait que nous ne sommes pas dans la vigilance et l’attention bienveillante du « présent ». Si mes pensées concernent mes peurs, mes inquiétudes ou mes nostalgies alors il peut-être conseillé d’observer dans un premier temps ces pensées à distance sans complaisance mais également sans jugement car toute forme d’analyse, de jugement ou de comparaison, nous amène à intellectualiser nos pensées au lieu de vivre le présent.

Lâcher prise sur toutes ces pensées c’est accepter qu’un vide, une forme de néant s’installe et cela peut provoquer la peur chez certains débutants. Nous intellectualisons le plus souvent, la peur souhaitant la rationaliser et bien que cela puisse la dissiper momentanément, cela ne permet pas de la dépasser vraiment. Mettre la lumière sur les peurs et ses fonctionnements permet de se dégager de la peur elle-même sans la briser, sans chercher à faire du mal à la peur.

Se libérer des pensées :

1. Prendre un bloque note, fermer les yeux et noter les pensées qui arrivent les premières minutes et n’ont aucun intérêt pour la Méditation de sorte à ce qu’elles libèrent la tête et organisent notre journée.
2. Accueillir la pensée ou les pensées qui fusent, ne pas chercher à les retenir car cela demande beaucoup trop d’effort. Ne pas juger ses pensées, ne pas se lamenter et rester bienveillant avec soi-même est une clé importante. Les pensées sont naturelles, elles sont issues de notre nature profonde.
3. Accueillir la pensée dans la respiration. On accueille les pensées avec l’inspiration et on s’en détache avec l’expiration de sorte à se maintenir comme suspendu au-dessus des pensées dans un seul et même mouvement jusqu’à revenir pleinement dans la conscience de sa respiration, visualisation ou pensée orientée (Amour, Paix ou Bienveillance).
4. Il existe également un Mantra très puissant qui permet de lâcher prise sur la pensée, il se nomme, « Je m’en fou ». C’est surprenant et cela peut paraître ridicule mais se dire qu’on n’accorde aucun intérêt à la pensée qui passe permet de prendre de la distance avec elle, tout en restant bienveillant à son égard.

La Méditation commence là où toutes tentatives de compréhension et d’analyse s’arrêtent. Méditer, c’est rentrer dans une compréhension intuitive des choses qui apparaissent insolubles au mental ordinaire. Voilà pourquoi, il est nécessaire de lâcher prise sur toutes les pensées. Arrêter de vouloir comprendre amène la compréhension et arrêter de vouloir maitriser ses pensées amène, le lâcher prise et la distance. Arrêter de vouloir trouver une solution permet une vision plus globale et approfondie du problème lui-même.

Bill Clinton apprend la Méditation

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , blog, News, timeline
featured image
 President Clinton with Dr. Nancy Snyderman President Bill Clinton and Dr. Nancy Snyderman, Chief Medical Editor at NBC News at the 2013 Health Matters conference

President Clinton with Dr. Nancy Snyderman
President Bill Clinton and Dr. Nancy Snyderman, Chief Medical Editor at NBC News at the 2013 Health Matters conference

C’est avec le fameux Dr Deepak Chopra que la Fondation de l’ancien Président des États Unis, Bill Clinton se met à la Méditation et promeut, le bien-être et la qualité de vie en entreprise. Les Présidents sont de plus en plus nombreux à comprendre les bienfaits de la Méditation et deviennent avec les chef/fes des grandes entreprises, les meilleurs ambassadeurs de cette pratique, lui permettant de trouver des échos dans toutes les couches sociales de la Société.

Quels sont les 4 avantages de la Méditation pour un Président et un Chef/fe d’entreprise  ?

1. La Méditation permet d’apprendre la gestion du stress et à ne pas tomber dans les travers émotionnels que peuvent engendrer des prises de décision qui vont porter à conséquences sur un nombre très important de personnes.

2. La Méditation augmente très nettement la concentration permettant dans les périodes de stress d’éviter de faire des erreurs qui peuvent avoir des répercussions importantes sur l’ensemble des membres d’une entreprise et de maintenir une plus forte capacité à maintenir des dossiers complexes jusqu’à leur terme.

3. La Méditation apprend à installer une paix intérieure offrant une plus grande compréhension des risques liés à une situation avec ses conséquences. Nous pouvons mesurer à quel point cette Paix intérieure pourrait permettre de faire descendre de façon importante la violence de nos Sociétés tout comme celle qu’inflige la concurrence des marchés pour les entreprises.

4. La Méditation développe une vision plus affirmée, comprenant plus de paramètres humains. Ceci permet une plus grande réussite des objectifs sans amoindrir les forces de l’Humain, de développer le soutient durable à l’activité économique de la région dans laquelle l’entreprise se trouve et de permettre un accompagnement intelligent du développement et de l’innovation comprenant tous les acteurs et partenaires géographiques et sectoriels.

5. La Méditation développe une plus grande empathie de l’individu face au Monde qui l’entoure et permet de tisser des relations plus fortes et plus saines avec son entourage car nettoyées des travers émotionnels.

Dr. Deepak Chopra Leads Guided Meditation

Dr. Deepak Chopra Leads Guided Meditation

Bien sûr la Méditation ne résoudra pas tous les problèmes de nos Sociétés modernes comme des entreprises car il ne suffit pas que les Présidents et les chefs/fes d’entreprise se mettent à la Méditation. Un profond changement se crée lorsque les décideurs ouvrent et partagent leur pouvoir de décision avec toutes les personnes que leurs choix impliquent. Le changement est également observable lorsque les gens qui souhaitent le changement commencent eux-mêmes par l’incarner dans la mesure de leur possibilité.

Si le nombre des entreprises à véritablement offrir la Méditation est encore faible, on aimerait voir de nombreux Présidents la pratiquer avec l’ensemble de leur gouvernement. De plus en plus de chefs/fes d’entreprise soucieux d’offrir un espace de qualité à leurs employés apportent la notion du bien-être en entreprise. Si nous observons aujourd’hui l’arrivée importante dans les entreprises du Hatha Yoga, du fitness, des massages et des salles de repos, nous pouvons maintenant voir poindre à une seconde étape dans ce développement des salles dédiées à la prière et à la Méditation avec des coachs afin de permettre à l’ensemble de l’entreprise d’accéder à une qualité de vie supérieure.

Retrouvez toutes les informations sur le site de la fondation Clinton

Zen and the art of management By Financial Time

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , blog, News, timeline
featured image

Every day, twice a day, for the past 20 years, the executive charged with investing tens of billions of dollars for Singapore’s sovereign wealth fund thinks of nothing. He does this by sitting silently and saying a word inside himself. After a few minutes, his breathing calms, his face muscles relax and the flutter behind his eyelids stills.

http://www.ft.com/intl/cms/s/2/32e0b9b4-1c5f-11e3-8894-00144feab7de.html#axzz2t90mXL7n

4 astuces pour commencer à méditer simplement

Étiquettes : , , , , , , , , blog, News, timeline
featured image

1. La posture : Il n’est pas utile de se mettre dans la position des moines appelée « Lotus », c’est-à-dire assis sur le sol, les jambes repliées sur elles-mêmes. Assis simplement sur une chaise le dos droit, les mains posées sur les cuisses afin d’être suffisamment confortable pour ne pas être gêné pendant la méditation par un quelconque inconfort physique.

2. La respiration : Dans un premier temps, une respiration par le nez, simple, douce, calme et régulière suffit largement à atteindre les premiers effets de la méditation.

3. Les pensées : Tout le monde se plaint d’avoir de trop nombreuses pensées. D’ailleurs celles-ci sont pour la plupart relatives à tout ce que l’on doit accomplir dans sa journée venant interrompre toute tentative d’intériorisation. Il faut comprendre que le rôle principal du cerveau est d’interpréter toutes les vibrations qui nous entourent afin de les rendre lisibles à notre compréhension. C’est pour cette raison qu’il n’est pas utile de vouloir « couper » le mental mais plutôt d’orienter celui-ci et de chercher à le concentrer sur une seule pensée ou action. C’est bien là toute la difficulté du débutant. L’astuce est dans un premier temps de se munir d’une feuille et d’un stylo permettant ainsi de se libérer de toutes les premières pensées qui peuvent avoir un l’intérêt pour notre journée. De plus, cette technique permet pour certains d’établir l’agenda de la journée, ce qui est déjà une première réussite pour ceux qui manquent d’organisation. Maintenir une focalisation sur la respiration lorsque l’on débute est un excellent moyen de travailler sa concentration et par la suite la méditation (qui est la capacité à se concentrer sur une seule pensée). A chaque fois, que des nouvelles pensées n’ayant aucun intérêt viennent nous perturber, nous pouvons les chasser à l’aide de la respiration. En expirant on évacue, on chasse la pensée en dehors de nous-mêmes et puis l’on reprend sa concentration sur la respiration.

4. La durée : Il n’es pas utile de chercher à maintenir une longue méditation surtout lorsque l’on débute et que l’on cherche dans un premier temps à simplement maintenir la concentration. Il est plus utile et révèlera des effets plus encourageant de faire cet exercice sur la respiration tous les matins, trois minutes seulement.