some image

Tag méditation

Quelle pratique de Méditation choisir ?

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , blog, News, timeline
featured image

Moyan Brenn2Chaque semaine un nouvel article apparaît sur les bienfaits de la méditation. La progression des neurosciences rend à la fois à la méditation ses lettres de noblesse mais l’enferme aussi dans une perspective purement technique qui ne relate pas la réalité de la méditation. Nous entendons parler d’une multitude de techniques différentes alors comment savoir celle qui nous convient ?

Dans ce contexte où l’information est globalisée, il est difficile de faire la part des choses et de comprendre ce qu’est concrètement la méditation, quelles sont les étapes et vers quoi cela nous emmène-t-il ?

Il y a tout d’abord un contexte historique qu’il ne faut pas négliger car elle inscrit au départ la méditation dans un cadre philosophique, anthroposophique et spirituel qui permet de comprendre son évolution. C’est dans le Rig-Véda, le plus ancien livre indien rapporté à ce jour (environs 1500 ans avant JC) qu’est apparu pour la première fois le mot yoga dont la signification rapporte le principe d’union, ce qui unifie, amène à l’unité entre l’esprit et la matière, entre l’âme et son corps.

C’est cependant dans le grand livre du Mahabharata (La grande guerre des Bharata) qui relate de façon imagée toutes les dualités intérieures éprouvées en chaque homme, qu’apparaît la Bhagavad-Gita (Le Chant du Seigneur) un poème central épique offrant les 4 voies traditionnelles du yoga permettant la complète libération de l’individu.

Le Yoga est tout d’abord un état d’esprit, un état de l’être duquel toutes les attitudes physiques, émotionnelles et mentales sont déduites. Le Yoga exprime la façon dont l’intégralité de l’être est consacré à ce qu’il fait dans l’instant car il se laisse inspirer et guider par sa nature fondamentale.

Des maîtres ont traduits chacune des étapes par des yogas spécifiant ainsi toutes les marches de la conscience en partant du plan physique du corps par ses habitudes, ses comportements, les relations émotionnelles et affectives, l’intellect et les pensées jusqu’aux plans les plus élevés d’une Conscience unique et pure du mental s’exerçant au travers chacune des formes vivantes que la nature offre à nos yeux. Ils ont ainsi balisé la voie laissant toujours libre l’expérience que chacun ferait sur le chemin.

Les 4 voies traditionnelles du yoga

Jnana-yoga : Est la connaissance du soi par l’observation des pensées, des émotions et des comportements physiques.

Bhakti-yoga : Est l’épanouissement émotionnel comme un chemin vers la libération

Karma-yoga : Est le développement de notre attitude face aux événements que nous créons et ceux plus larges que la vie provoque.

Raja-yoga : Est le yoga intégral qui par sa pratique de la concentration permet de se fondre avec l’objet de la méditation jusqu’au point où plus aucune perturbation ne peut détourner l’esprit et ainsi faire l’expérience de la contemplation puis de l’illumination. (les termes de contemplation et illumination n’appartiennent pas seulement au Raja Yoga, ils sont aussi utilisés dans d’autres techniques).

Beautiful-Buddha

L’Asie centrale a vu plusieurs époques se définir en fonction des évolutions spirituelles. Le Védisme, il y a -3000 ans donnera naissance plus tard au Brahmanisme puis à l’Hindouisme en 400 avant JC. Le Prince Siddhartha vécu entre le 5ème et le 6ème siècle avant JC. De par sa pratique intense et dévouée, il atteignit l’illumination et devenu le Bouddha, il donna naissance au bouddhisme en Inde qui est une synthèse très importante du Yoga de l’époque.

Les deux premiers yogas à avoir été délivrés comme cadeau à l’humanité sont le Hatha yoga comprenant un certain nombre de postures physiques, très pratiqué en Occident et le Raja yoga. Ils sont comme les deux faces d’une même pièce. Bien que le Hatha yoga ne fasse pas partie des 4 voies traditionnelles, il a cependant pour but de préparer le corps physiquement à la méditation Raja Yoga. Il est dit que le Hatha avait pour mission de montrer aux hommes comment emprunter le début du chemin et que le Raja indiquait le retour jusqu’au point où se retrouvent le début et la fin du cercle.

Le Hatha yoga propose souvent une courte méditation, allongée sur le sol pour ses pratiquants après les exercices de postures en fin de séance ou assis en tailleur pour la débuter. Cette méditation, plus proche de la relaxation profonde est une des premières étapes essentielles sans laquelle tout accès à un état méditatif serait impossible.

yoga

De nos jours, en ayant laïcisé la pratique de la méditation, celle-ci obtient un second souffle. Certainement parce que l’époque à laquelle nous vivons demande de réinstaller un ordre plus naturel centré sur des nécessités humaines et sociales.

Qu’est-ce que la méditation ? Il ne faut pas confondre méditation et technique de méditation. Les techniques de méditation sont des exercices à répéter journalièrement afin d’apprendre à utiliser le corps physique, les émotions et le mental proprement. Chaque fois que nous n’utilisons pas l’un de ces outils physiques correctement, des maladies apparaissent. Nous allons voir qu’il est possible de donner autant de définitions à la méditation qu’il existe de pratique.

Elles sont comme les branches d’un seul et même arbre. Chacune va permettre de faire naître un état d’unité physique puis émotionnelle, puis mental et enfin spirituel. Le terme spirituel ne signifie pas que ce soit religieux ou dogmatique ou en dehors des préoccupations contemporaines. Bien au contraire, la dimension spirituelle inclut une perception causale des événements du quotidien et y intègre une forme de compréhension à la fois globale ou collective et individuelle qui donne du sens à notre existence.

Pour exemple, la famille incarne physiquement la dimension spirituelle dans laquelle l’individu construit et déploie sa raison d’être. De la même façon la Nation incarne physiquement la dimension spirituelle dans laquelle chaque famille construit et déploie sa raison d’être et l’Humanité incarne physiquement la dimension spirituelle dans laquelle chaque Nation construit et déploie sa raison d’être en corrélation avec les aspects de la famille et ceux propres à l’individu.

Déployer dans sa vie une expression libre de son être est la dimension spirituelle dont il est question présentement. Nous pourrions dire d’une autre façon qu’exercer son talent, son don est l’expression spirituelle de l’homme.

La méditation est l’état d’être de notre Nature fondamentale qui observe à travers chaque sens la vie et en fait l’expérience. Chaque expérience fait progresser la conscience que nous avons de nous-même.

D’un point du vue anthroposophique, l’individu dans sa progression s’est déconnecté de la nature et a perdu la raison essentielle de son existence, certainement parce qu’il évolue et que cette connexion demande à être réajustée perpétuellement. A défaut de s’être ajusté correctement, des dualités intérieures fortes et profondes naissent provoquant la souffrance et tous les défauts poussés par la puissance de l’ego tels que sont la peur, la tristesse, la frustration, la colère, la vanité, l’égoïsme, etc…

meditation3

Par conséquent, plus cette connaissance de soi-même s’accroît, plus nous apprenons à ajuster nos pensées, nos émotions et notre comportement en fonction des événements auxquels nous sommes confrontés, de sorte à se reconnecter à ces lois qui organisent l’univers dans lesquels, par lesquels et à travers desquels la nature tout entière se manifeste et dont nous sommes une partie intégrante.

Chaque technique de méditation contient à la fois les sagesses développées par celle qui la précède et invite à une nouvelle expansion de conscience du pratiquant. Elles sont un peu comme des poupées russes se contenant les unes dans les autres et accompagnant consciencieusement à chaque instant de vie cette croissance infinie.

C’est pour cette raison que nous entendons à chaque fois des discours qui semblent contradictoires concernant la méditation. Certains vous diront qu’il faut méditer les yeux ouverts, d’autres les yeux fermés, certains vous diront qu’on peut méditer en faisant la vaisselle tandis que d’autres vous diront qu’il faut arrêter faire toute activité physique et mentale. Certains encore diront qu’il est préférable de méditer allongé tandis que d’autres affirmeront qu’elle se pratique en marchant ou assise en lotus et d’autres sur une chaise. Même si à bien les regarder, toutes ces indications semblent se contredire, tout ce qui est mentionné ici est vrai.

Chaque technique appartient à un niveau de conscience permettant de faire l’expérience de celui-ci. Il n’y a pas de meilleure technique que celle qui vous semble juste pour vous. Il est cependant important de rester à l’écoute de son corps afin de comprendre quand une technique n’est plus appropriée à son besoin d’expérience. Chacun de nous grandis, il est donc naturel de voir sa technique évoluer aussi et même de changer complètement. Si on médite depuis un certain nombre d’années et que plus rien ne se passe en matière d’expérience, c’est certainement qu’il est temps de changer de technique ou de la faire évoluer.

Il est aussi important de noter que toutes les écoles se réclamant d’un courant ou d’un maître ont développé leurs techniques et spécificités propres. Pour exemple, la méditation bouddhiste contient de très nombreuses variantes entre les écoles tibétaines, indiennes, japonaises, thaïlandaise, coréennes et cambodgiennes. Il est donc inutile de croire qu’une technique est meilleure qu’une autre, elles éclairent toutes la voie de l’unité entre Esprit et matière. Chacune traite du même message à un degré différent et est adapté en fonction du terrain culturel et géographique sur lequel elle s’est répandue.

Les techniques de méditation : voici quelques exemples représentatifs des courants actuels pratiqués.

Pour ceux qui souhaitent apprendre à calmer leur corps, à reprendre contact avec les sensations physiques et à observer toutes les manifestions du corps, des émotions et de l’intellect. Techniques introspectives : Ces techniques sont un accès pour ceux qui recherchent des bénéfices à la méditation telle que la réduction du stress, l’amélioration du sommeil, de la concentration, la réduction des souffrances psychiques et le renforcement du système immunitaire.

Méditation Osho : Cette pratique vient d’un maître qui porte ce même nom et qui avait pour habitude de demander à ses participants de gesticuler leur corps dans tous les sens pendant de longues minutes afin de « libérer l’animalité en soi ». Cette pratique offre la possibilité de calmer puissamment le corps physique afin de le rendre disponible pour une observation calme et apaisée.

osho2

Mindfulness (MBSR) : C’est une technique développée par un médecin dans le but de rendre accessible la méditation pour le corps médical et le système éducatif car ces deux corporations sont soumises à des risques professionnels importants dû à leur activité pour l’une avec des personnes malades et dans un cadre hospitalier très réglementé et pour l’autre avec des enfants et qui également répond à une forte réglementation. Cette technique, principalement orientée vers la respiration et l’observation du corps physique permet de réduire le stress et invite à reconnaître tout ce qui est vivant et présent dans l’instant.

MINDFUL

Méditation Transcendantale (MT) : Cette technique développée par le Maître Maharishi Mahesh Yogi est basée sur la répétition d’un mantra (phrase clé ou sacrée) permettant de rentrer dans un état de transe baptisée « éveil au repos » et produisant un relâchement des tensions et un état physiologique réordonné. Cette pratique réduit également le stress et ouvre l’esprit à la reliance de tous les êtres vivants.

Maharishi-Mahesh-Yogi-picture-1280x720

Bakti Yoga : Cette pratique est indiquée pour ceux qui ont besoin de faire de leurs émotions des amies. Elle vise principalement à reconnaître et développer la Joie comme état d’unité intérieure qui amène une libération dans les choix et les événements du quotidien. En plus de réduire aussi le stress et tous les risques physiologiques des maladies, elle enseigne l’unité dans l’instant.

Bhakti2

Pour ceux qui souhaitent une technique de développement personnel basée sur l’apprentissage de l’intelligence émotionnelle. Techniques alliant introspection et concentration : Ces techniques sont dédiées à ceux qui cherchent à dépasser la souffrance psychologique personnelle en développant les qualités fondamentales de l’être humain. Cela permet d’appréhender une vie sous l’angle de l’interdépendance avec l’environnement. Le Zazen propose une différence qui passe par la déconstruction des croyances que nous percevons de notre nature profonde permettant de se reconstruire depuis une perception absolue du vide ou non-être.

Méditation Tibétaine : Cette pratique de la méditation vise à mettre fin aux souffrances générées par les pulsions et passions intérieures. Elle vise le développement des qualités humaines telles que la compassion, la bienveillance et l’altruisme comme moyen d’expression de l’être humain car elles sont le fondement qui constitue tout être vivant. La pratique tibétaine libère des peurs mais aussi des attachements au passé que nous tentons de répliquer sur le futur que nous souhaiterions voir radieux. De ce fait, nous avons des attentes et à cause de celles-ci, nous tentons continuellement de rester en maitrise de tous les événements de la vie courante qui ont pour conséquence de fatiguer grandement la tête et le corps qui deviennent sujet aux maladies.

HHDalaiLama

Méditation Zazen : Le but de cette technique de méditation est la même que pour la méditation tibétaine mais sa pratique diverge. Elle se conduit devant un mur de préférence de sorte à chercher à ne plus rentrer en contact avec quelques perturbations que ce soit. Cela consiste à rester simplement assis sans but, ni profit aucun dans une grande concentration. Cette technique enseigne à complètement libérer son mental concret ou intellect  de l’enfermement que les sollicitations quotidiennes provoquent.

zazen

Dans ces deux techniques, on commence par l’observation pour finir vers la concentration.

Pour ceux qui souhaitent développer une technique intégrale cherchant à s’accomplir dans but transpersonnel. Technique basée sur la concentration uniquement : Cette technique de méditation sert à créer des formes pensées nouvelles agissantes en interdépendance avec l’ensemble de la nature. Elle est dédiée à ceux qui cherchent une libération psychologique basée sur une compréhension collective dans laquelle l’individu affirme et manifeste pleinement sa créativité dans un rapport de bienveillance avec l’ensemble de la nature.

Raja Yoga : Cette technique, aussi appelé Yoga Royal ou Yoga Intégral est basée sur la concentration et cherche principalement à fusionner avec lobjet de la méditation. Cette pratique prenant compte à la fois de l’aspect groupe et individuel convient très bien aux entreprises recherchant l’intelligence collective. Cette pratique offre des perspectives d’unités de groupe dans laquelle chaque individu s’épanouit et s’accomplit au service d’une vision co-créée par l’ensemble le constituant.

Elle est dite intégrale car elle a pour conséquence de permettre d’agir et de réparer les outils du corps physique, émotionnel et mental pendant qu’ils sont utilisés. Ce serait comme réparer sa voiture en même temps qu’elle continue de rouler et de nous emmener à destination. Elle se définit aussi comme la technique de l’action permettent de se laisser agir par l’état inspiré de la méditation.

office

Comment choisir la technique qui nous convient ? Il n’est pas nécessaire de commencer la méditation par une technique particulière ou celle qui se trouve ici en début de liste. En fonction des informations mentionnées ci-avant, vous pourrez déterminer par vous-mêmes quelle approche vous attire le plus. Très souvent,  c’est un peu l’inverse qui se produit et nous sommes plutôt choisis par une technique de méditation par le biais de personnes qui nous en parlent, de livres qui nous sautent aux yeux dans une vitrine ou que l’on nous prête. Laissez les coïncidences faire le travail, écoutez-vous et faites-vous confiance dans linstant. Toutes les écoles proposent des sessions découvertes alors soyez curieux et écoutez ce que vous dicte votre voix intérieure.

Conclusion

Bien sûr, cette liste des techniques n’est pas exhaustive mais vous permettra néanmoins de savoir vers quel genre de méditation vous diriger. Il faut aussi prendre toutes les informations mentionnées ici avec parcimonie, ce n’est pas un essai sur la méditation et le but n’est pas d’enfermer chacune de ces pratiques dans des cases mais de comprendre comment elles se complètent dans une intelligence merveilleuse les unes avec les autres. 

La méditation est une expérience, le mieux est encore de passer à l’action et se laisser rencontrer avec enthousiasme. Si elle ne vous convient pas, passez à autre chose et si l’expérience est positive alors pourquoi ne pas continuer ?

 

Pourquoi la Méditation améliore les entreprises.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , blog, Le Bonheur au Travail
featured image
Le Bonheur au Travail

Le Bonheur au Travail

Si la Méditation ne change pas le Monde, toutes les personnes qui méditent vous diront que cela a surtout changé le rapport qu’elles entretiennent avec elles-mêmes. L’humain est une « machine à partager » mais que partageons-nous vraiment ?

Dans nos relations ou interactions au quotidien avec d’autres individus, ce sont nos frustrations, nos colères ou encore nos inquiétudes qui ressortent et que nous partageons avec les autres, elles ternissent nos relations, l’ambiance de travail et familiale.

Se pose alors la question de savoir comment contrôler nos émotions ? Sachant que nous les partageons en continu avec nos collègues, notre famille ou encore avec nos amis/es.

La Méditation est un outil simple qui nous reconnecte avec nous-mêmes et nous apprend à observer intérieurement nos émotions, nos pensées et agissements et à comprendre comment les événements de notre vie sont conduits et imbriqués par ses trois éléments.

La Méditation apprend à pacifier notre état mental, car celui-ci rumine toute la journée et partiellement la nuit, des pensées négatives. Cette pacification des pensées permet de prendre de la distance avec nos émotions. Ces deux éléments une fois calmés vont cesser d’amenuiser le corps physique qui, en baisse d’énergie vital, due au manque de sommeil, sensibilise le système immunitaire et permet la prolifération de maladies chroniques, la perte de goût au travail quotidien, la perte de créativité professionnelle et crée un risques plus élevé de dépression.

Être dans sa zone de créativité ne signifie pas inventer quelque chose même si c’est le cas concernant les artistes. C’est plutôt, revenir à notre état naturel qui est d’être une source de solution. Cela ne devient possible que lorsque nous sommes libérés du spectre des angoisses quotidiennes.

Bien-être

Bien-être

Bien-être

La Méditation pratiquée quotidiennement active le mécanisme de la créativité par une compréhension des événements et sur la façon dont ils nous affectent. C’est cette clarté de la pensée retrouvée qui met le corps physique en tension joyeuse à exprimer les qualités que nous sommes avec nos collègues.

Cette joie est communicative et transforme les relations. Elle impact positivement toute l’ambiance de travail et permet de retrouver du sens dans la mission de l’entreprise.

L’entreprise qui aujourd’hui à compris l’intérêt d’abandonner la charge autoritaire et le contrôle sur ses employés au bénéfice d’un Bien-être participatif a le privilège de voir sa mission s’accomplir jour après jours au travers de relations humaines créatives radicalement différentes des structures traditionnelles encore très actuelles.

L’entreprise verra ses problèmes se transformer en opportunité, ses clients deviendront des partenaires de développement ou des rencontres humaines. L’entreprise produit alors de la qualité d’être au quotidien qui a pour conséquence de déployer de la créativité.

Entreprises Libérées

Entreprises Libérées

Entreprises Libérées

Les personnes qui pratiquent la Méditation en entreprise participent à son écosystème, de la même façon que l’entreprise participe à l’écosystème social local. Beaucoup d’entreprises aujourd’hui, par le système actuel fabriquent des malades au lieu de favoriser l’épanouissement personnel qui allège les charges quant aux maladies du travail et la perte substantielle que subit le chiffre d’affaire provoqué par un absentéisme répété.

Le Bien-être en entreprise basé sur le respect, l’autonomie et la responsabilité favorise l’activité économique ainsi que sa propre pérennisation. Les entreprises qui se projettent dans le futur en considérant les changements sociétaux actuels ne peuvent passer à côté de cette réalité aujourd’hui éclairée par les multiples comptes rendus et expériences scientifiques à ce sujet.

La Méditation participe à ce grand chantier du changement en apportant un outil facile et idéal. Le développement des qualités humaines est une chance pour l’entreprise qui devrait devenir l’acteur principal de l’épanouissement personnel au service de la mission de l’entreprise, une sorte d’accélérateur du changement par l’élaboration de sa propre transformation.

La Méditation est une pratique quotidienne simple, elle offre la capacité de vivre une certaine sérénité et paix intérieure même dans les phases de tempête. La simplicité associée à la volonté sont la clé de la transformation. Qui, aujourd’hui, n’aspire pas à cet état intérieur ?

Arrêter les pensées pendant la Méditation

Étiquettes : , , , , , blog, News, Stress, timeline
featured image
Méditation

Meditation

La Méditation ne devrait pas être un effort pour les débutants mais c’est pourtant le cas. C’est de Méditer tous les matins qui demande de la discipline et représente un effort certain.

La principale difficulté que tous les débutants me rapportent est qu’ils n’arrivent pas à stopper le mental. Soit les pensées fusent et ne s’arrêtent jamais ou bien on est pris au piège d’une pensée qui nous embarque loin du moment présent ou encore le cerveau nous indique sans raison particulière, que nous éprouvons un besoin fort et saisissant de nous gratter la tête ou autre part.

La première question que l’on peut se poser est alors implicite ; pouvons-nous stopper les pensées provenant de notre mental ? Non, il est impossible d’arrêter les pensées car elles viennent du cerveau et que c’est son rôle de traduire toutes les informations provenant de nos 5 sens afin de répondre à notre survie. Notre mental ne va pas s’arrêter de nous informer sur notre besoin de boire, de manger ou de changer de position parce que nous sommes en Méditation. Le cerveau continue à faire son job du mieux possible… Et vous souhaiteriez qu’il cesse de le faire ? Si le cerveau s’arrêtait ne serait-ce qu’une seconde pour vous faire plaisir, cela signifierait que vous êtes mort et cela n’est pas votre intention, j’imagine ?

Notre cerveau en plus de traduire ces millions d’informations est en lien avec le passé et le futur ou plutôt ce qui nous attache au passé et nos angoisses induites par un futur incertain. Ces informations sont précieuses car tout d’abord elles nous renseignent sur le fait que nous ne sommes pas à ce moment précis dans le présent. De plus, elles renseignent sur ce qui demande à être lâché qui provient du passé et informe sur notre difficulté à avoir confiance en notre propre futur.

Lorsque nous trouvons que nos pensées sont difficiles, angoissantes ou pénibles car elles nous perturbent émotionnellement c’est qu’elles proviennent d’une mauvaise nourriture mental. Si nous repensons à ce que nous avons ingurgité ces dernières 24 heures comme mauvaise émission ou film à la tv ou encore comme mauvaise conversation ou bien comment nous avons critiqué une personne ou nous-mêmes alors nous devrions être éclairés sur les pensées que cela produit sur notre mental.

Le problème ne vient pas de notre mental qui fait trop de « bruit » mais plutôt de notre difficulté à lâcher prise sur ces pensées. Nous fonctionnons toute la journée avec ce mental concret qui traduit, analyse et détaille chaque événement, besoin, émotion ou pensée afin de comprendre le monde qui nous entoure. Il est donc évident que lâcher toute forme de compréhension avec le cerveau demande un peu de temps et de pratique. Cependant, il existe une attitude intérieure qui offre la possibilité de Méditer avec ces pensées sans qu’elles nous perturbent pour autant.

Il y a deux types de pensées, celles qui ont du sens et celles qui n’en ont pas.

Comment les reconnaître ?

Si mes pensées concernent le temps qu’il fait dehors, comment je dois m’habiller pour la journée ou qui je dois appeler ou encore la liste des courses à faire, vous pouvez être sûr que ces pensées n’ont aucun d’intérêt pour la Méditation.

Nos pensées, nous renseignent sur notre état d’esprit du moment présent et sur le fait que nous ne sommes pas dans la vigilance et l’attention bienveillante du « présent ». Si mes pensées concernent mes peurs, mes inquiétudes ou mes nostalgies alors il peut-être conseillé d’observer dans un premier temps ces pensées à distance sans complaisance mais également sans jugement car toute forme d’analyse, de jugement ou de comparaison, nous amène à intellectualiser nos pensées au lieu de vivre le présent.

Lâcher prise sur toutes ces pensées c’est accepter qu’un vide, une forme de néant s’installe et cela peut provoquer la peur chez certains débutants. Nous intellectualisons le plus souvent, la peur souhaitant la rationaliser et bien que cela puisse la dissiper momentanément, cela ne permet pas de la dépasser vraiment. Mettre la lumière sur les peurs et ses fonctionnements permet de se dégager de la peur elle-même sans la briser, sans chercher à faire du mal à la peur.

Se libérer des pensées :

1. Prendre un bloque note, fermer les yeux et noter les pensées qui arrivent les premières minutes et n’ont aucun intérêt pour la Méditation de sorte à ce qu’elles libèrent la tête et organisent notre journée.
2. Accueillir la pensée ou les pensées qui fusent, ne pas chercher à les retenir car cela demande beaucoup trop d’effort. Ne pas juger ses pensées, ne pas se lamenter et rester bienveillant avec soi-même est une clé importante. Les pensées sont naturelles, elles sont issues de notre nature profonde.
3. Accueillir la pensée dans la respiration. On accueille les pensées avec l’inspiration et on s’en détache avec l’expiration de sorte à se maintenir comme suspendu au-dessus des pensées dans un seul et même mouvement jusqu’à revenir pleinement dans la conscience de sa respiration, visualisation ou pensée orientée (Amour, Paix ou Bienveillance).
4. Il existe également un Mantra très puissant qui permet de lâcher prise sur la pensée, il se nomme, « Je m’en fou ». C’est surprenant et cela peut paraître ridicule mais se dire qu’on n’accorde aucun intérêt à la pensée qui passe permet de prendre de la distance avec elle, tout en restant bienveillant à son égard.

La Méditation commence là où toutes tentatives de compréhension et d’analyse s’arrêtent. Méditer, c’est rentrer dans une compréhension intuitive des choses qui apparaissent insolubles au mental ordinaire. Voilà pourquoi, il est nécessaire de lâcher prise sur toutes les pensées. Arrêter de vouloir comprendre amène la compréhension et arrêter de vouloir maitriser ses pensées amène, le lâcher prise et la distance. Arrêter de vouloir trouver une solution permet une vision plus globale et approfondie du problème lui-même.

Bill Clinton apprend la Méditation

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , blog, News, timeline
featured image
 President Clinton with Dr. Nancy Snyderman President Bill Clinton and Dr. Nancy Snyderman, Chief Medical Editor at NBC News at the 2013 Health Matters conference

President Clinton with Dr. Nancy Snyderman
President Bill Clinton and Dr. Nancy Snyderman, Chief Medical Editor at NBC News at the 2013 Health Matters conference

C’est avec le fameux Dr Deepak Chopra que la Fondation de l’ancien Président des États Unis, Bill Clinton se met à la Méditation et promeut, le bien-être et la qualité de vie en entreprise. Les Présidents sont de plus en plus nombreux à comprendre les bienfaits de la Méditation et deviennent avec les chef/fes des grandes entreprises, les meilleurs ambassadeurs de cette pratique, lui permettant de trouver des échos dans toutes les couches sociales de la Société.

Quels sont les 4 avantages de la Méditation pour un Président et un Chef/fe d’entreprise  ?

1. La Méditation permet d’apprendre la gestion du stress et à ne pas tomber dans les travers émotionnels que peuvent engendrer des prises de décision qui vont porter à conséquences sur un nombre très important de personnes.

2. La Méditation augmente très nettement la concentration permettant dans les périodes de stress d’éviter de faire des erreurs qui peuvent avoir des répercussions importantes sur l’ensemble des membres d’une entreprise et de maintenir une plus forte capacité à maintenir des dossiers complexes jusqu’à leur terme.

3. La Méditation apprend à installer une paix intérieure offrant une plus grande compréhension des risques liés à une situation avec ses conséquences. Nous pouvons mesurer à quel point cette Paix intérieure pourrait permettre de faire descendre de façon importante la violence de nos Sociétés tout comme celle qu’inflige la concurrence des marchés pour les entreprises.

4. La Méditation développe une vision plus affirmée, comprenant plus de paramètres humains. Ceci permet une plus grande réussite des objectifs sans amoindrir les forces de l’Humain, de développer le soutient durable à l’activité économique de la région dans laquelle l’entreprise se trouve et de permettre un accompagnement intelligent du développement et de l’innovation comprenant tous les acteurs et partenaires géographiques et sectoriels.

5. La Méditation développe une plus grande empathie de l’individu face au Monde qui l’entoure et permet de tisser des relations plus fortes et plus saines avec son entourage car nettoyées des travers émotionnels.

Dr. Deepak Chopra Leads Guided Meditation

Dr. Deepak Chopra Leads Guided Meditation

Bien sûr la Méditation ne résoudra pas tous les problèmes de nos Sociétés modernes comme des entreprises car il ne suffit pas que les Présidents et les chefs/fes d’entreprise se mettent à la Méditation. Un profond changement se crée lorsque les décideurs ouvrent et partagent leur pouvoir de décision avec toutes les personnes que leurs choix impliquent. Le changement est également observable lorsque les gens qui souhaitent le changement commencent eux-mêmes par l’incarner dans la mesure de leur possibilité.

Si le nombre des entreprises à véritablement offrir la Méditation est encore faible, on aimerait voir de nombreux Présidents la pratiquer avec l’ensemble de leur gouvernement. De plus en plus de chefs/fes d’entreprise soucieux d’offrir un espace de qualité à leurs employés apportent la notion du bien-être en entreprise. Si nous observons aujourd’hui l’arrivée importante dans les entreprises du Hatha Yoga, du fitness, des massages et des salles de repos, nous pouvons maintenant voir poindre à une seconde étape dans ce développement des salles dédiées à la prière et à la Méditation avec des coachs afin de permettre à l’ensemble de l’entreprise d’accéder à une qualité de vie supérieure.

Retrouvez toutes les informations sur le site de la fondation Clinton

Zen and the art of management By Financial Time

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , blog, News, timeline
featured image

Every day, twice a day, for the past 20 years, the executive charged with investing tens of billions of dollars for Singapore’s sovereign wealth fund thinks of nothing. He does this by sitting silently and saying a word inside himself. After a few minutes, his breathing calms, his face muscles relax and the flutter behind his eyelids stills.

http://www.ft.com/intl/cms/s/2/32e0b9b4-1c5f-11e3-8894-00144feab7de.html#axzz2t90mXL7n

4 astuces pour commencer à méditer simplement

Étiquettes : , , , , , , , , blog, News, timeline
featured image

1. La posture : Il n’est pas utile de se mettre dans la position des moines appelée « Lotus », c’est-à-dire assis sur le sol, les jambes repliées sur elles-mêmes. Assis simplement sur une chaise le dos droit, les mains posées sur les cuisses afin d’être suffisamment confortable pour ne pas être gêné pendant la méditation par un quelconque inconfort physique.

2. La respiration : Dans un premier temps, une respiration par le nez, simple, douce, calme et régulière suffit largement à atteindre les premiers effets de la méditation.

3. Les pensées : Tout le monde se plaint d’avoir de trop nombreuses pensées. D’ailleurs celles-ci sont pour la plupart relatives à tout ce que l’on doit accomplir dans sa journée venant interrompre toute tentative d’intériorisation. Il faut comprendre que le rôle principal du cerveau est d’interpréter toutes les vibrations qui nous entourent afin de les rendre lisibles à notre compréhension. C’est pour cette raison qu’il n’est pas utile de vouloir « couper » le mental mais plutôt d’orienter celui-ci et de chercher à le concentrer sur une seule pensée ou action. C’est bien là toute la difficulté du débutant. L’astuce est dans un premier temps de se munir d’une feuille et d’un stylo permettant ainsi de se libérer de toutes les premières pensées qui peuvent avoir un l’intérêt pour notre journée. De plus, cette technique permet pour certains d’établir l’agenda de la journée, ce qui est déjà une première réussite pour ceux qui manquent d’organisation. Maintenir une focalisation sur la respiration lorsque l’on débute est un excellent moyen de travailler sa concentration et par la suite la méditation (qui est la capacité à se concentrer sur une seule pensée). A chaque fois, que des nouvelles pensées n’ayant aucun intérêt viennent nous perturber, nous pouvons les chasser à l’aide de la respiration. En expirant on évacue, on chasse la pensée en dehors de nous-mêmes et puis l’on reprend sa concentration sur la respiration.

4. La durée : Il n’es pas utile de chercher à maintenir une longue méditation surtout lorsque l’on débute et que l’on cherche dans un premier temps à simplement maintenir la concentration. Il est plus utile et révèlera des effets plus encourageant de faire cet exercice sur la respiration tous les matins, trois minutes seulement.