some image

Tag Pleine consience Genève entreprise

Mieux respirer pour mieux travailler

Étiquettes : , , , , , , , , , , blog, Confiance, Le Bonheur au Travail, News, Stress, timeline
featured image

Méditer n’est pas une chose facile. Beaucoup de pratiquants vous le diront, ils ont connu des hauts et des bas avant que la pratique véritablement s’installe à travers une régularité qui apporte tous ses bienfaits.

Les problématiques chez les personnes qui débutent sont les suivantes : La première est qu’ils « désirent » ou « veulent » méditer. C’est précisément cette envie qui paradoxalement les amène à ne pas y arriver…

La deuxième est qu’ils ont tellement mis des images colorées des influences médiatiques sur ce que signifiait « méditer » qu’ils sont déçus car le vécu qui n’a ensuite rien à voir avec l’expérience réalisée.

Comment dépasser ces deux problèmes ? Je préconise d’arrêter de méditer pour enfin se dessaisir de cette « envie » et pouvoir ainsi se rencontrer dans une expérience tout à fait nouvelle. 

Respirer en pleine Présence, c’est 3 éléments faciles à mettre en place.

  1. Quelques exercices physiques très simples à réaliser sur une chaise afin de détendre la cage thoracique, la colonne vertébrale et le diaphragme où se cristallisent les émotions et toutes les petites frustrations quotidiennes.
  2. Une visualisation du souffle à travers tout le corps
  3. Un exercice de pleine présence pour se maintenir dans la respiration consciente.

La respiration « en présence »  apporte déjà de nombreux effets positifs sur l’organisme. Il ne s’agit pas seulement de respirer mais d’apprendre à faire confiance à son corps et de réconcilier ainsi le corps et l’esprit. Cette respiration crée une homéostasie totale à travers le corps. Détendre les muscles et les tensions nerveuses apaise les émotions et le flux des pensées, cela stimule alors le nerf vague qui ensuite renvoie au cerveau l’information que tout est « ok ».

Ce processus est purement physiologique et lorsque l’homéostasie (l’équilibre corps/esprit) est atteinte et que le calme et le silence intérieur se font, l’état méditatif peut émerger… ou non mais cela n’a aucune importance car dans tous les cas, les participants auront eu un moment pour se détendre et se relaxer mais surtout pour prendre conscience de leur respiration et apprendre par une pratique répétée à maintenir un calme plus profond et ainsi garder un mental calme capable de mieux appréhender les situations problématiques.

Apprendre à respirer c’est apprendre à vivre. Nous passons la quasi-totalité du temps à maintenir une respiration en apnée haute qui consiste à bloquer l’air dans les poumons. C’est cela qui cristallise les mauvais états émotionnels dans tout le corps et font naître des troubles physiques importants. Ils se traduisent par des absences répétées que les entreprises connaissent bien.

Les raisons d’une respiration discontinue et chaotique peuvent être multiple et l’entreprise a aussi sa part de responsabilité. Apprendre à respirer n’est donc pas une solution miracle. Il est nécessaire pour les entreprises aussi de s’interroger sur la façon dont peut-être le management participe à produire ces phénomènes.

Ce module est un outil pratique qui a pour but d’améliorer le bien-être et la concentration des collaborateurs car ils peuvent ainsi délivrer un meilleur travail avec un moindre effort.