some image

Confiance

Face à la peur * Will Smith

Étiquettes : , , , , , , , , , blog, Confiance, Stress, timeline
featured image

La peur est un étrange sentiment qui nous immobilise, nous fait paniquer ou provoque une réaction instinctive forte. Dans tous les cas, la peur ne nous laisse jamais indifférent, elle nous pousse à nous dépasser et à conquérir notre liberté.

 Quand le danger est à son maximum, la peur est à son minimum. Will Smith

 

La Méditation

blog, Confiance, Le Bonheur au Travail, News, Stress, timeline
featured image

La Meditation

La Méditation est une question que l’on peut aborder de plusieurs façons mais dans tous les cas, l’approche doit rester simple et accessible à tous.

Il convient dès le départ d’expliquer que la Méditation n’est pas une pratique en tant que telle mais un état de l’être modifié par un exercice rigoureux et répété.

Au cours de cet exercice nous développons un effort conscient à revenir à notre état originel silencieux et présent. Nous pourrions aussi l’appeler l’état de présence originelle.

Voici les 6 étapes importantes de la Méditation en entreprise. Chacune d’elles exprime un passage important, une nouvelle étape dans la rencontre avec soi et les autres. C’est cette rencontre qui développe et révèle une plus grande créativité dans sa vie personnelle et professionnelle.

La première est le constat de ce qui est. Nous sommes identifiés complètement à ce que nous vivons. Cela signifie que nous confondons l’expérience que nous faisons avec ce que nous sommes. Par exemple, tant que je n’arrive pas à observer la colère pendant que je suis en colère, je ne peux pas comprendre que je ne suis pas la colère en tant que telle. Cependant, dès que j’arrive à m’observer en colère alors il m’est possible de comprendre que la colère est simplement un sentiment. Si il m’est possible de l’observer, cela signifie que je ne suis pas la colère elle-même mais que c’est une émotion qui me traverse à cet instant précis.

Il nous est impossible d’observer la colère tant que nous sommes identifiés à elle ou pour le dire autrement, tant que cette émotion nous colle à la peau, nous ne pouvons pas l’observer, il est nécessaire pour cela de défusionner, de nous décoller d’elle afin de pouvoir l’observer et ensuite pouvoir accueillir et agir en conscience avec cette émotion.

La deuxième étape est la redirection des pensées grâce à l’imagination créatrice. Nos pensées n’ont pas pour but d’être stoppées mais plutôt redirigées car il est impossible d’arrêter le cerveau de fonctionner contrairement à toutes idées reçues. Le seul moment où le cerveau ne fonctionne plus est quand il meurt. En dehors de cette expérience définitive, le cerveau a pour mission de gérer des milliards d’informations en temps réel afin de nous informer sur nos besoins multiples dans le but de nous maintenir en vie. Avoir des pensées signifie par conséquent que nous sommes vivants, ce qui est plutôt rassurant. Le problème du débutant en Méditation est de savoir comment arrêter l’envahissement des pensées quotidiennes auxquelles nous sommes également identifiés.

C’est grâce à la Méditation guidée que le débutant peut se laisser porter par le son de la voix d’une personne ou d’une musique apaisante. La musique peut être efficace au tout début pour découvrir les premières sensations de la Méditation mais il est nécessaire de comprendre qu’ensuite il faudra apprendre à quitter cette « béquille » comme celle de la voix afin de trouver son autonomie et pouvoir ainsi se maintenir dans le silence et le calme de la Méditation.

Au début, nous remplaçons le bruit des pensées quotidiennes par le son de la musique et/ou la voix qui guide afin de « distraire » le mental en activité en le dirigeant vers une destination inconnue. Cela permet au débutant de lâcher prise sur ce qu’il pense maitriser et ne pas maitriser.

La troisième étape est celle de l’observation de notre environnement qui est une architecture complexe faite d’habitudes physiques, d’attitudes relationnelles, de croyances et de peurs. Cet ensemble résumé assez simplement ici montre malgré tout l’étendue et la marge de progression infinie qui nous attend lorsque nous débutons la Méditation. Réjouissons-nous de pouvoir faire toutes ces découvertes nous concernant.

En débutant ce travail, vous observerez ceux qui vous entourent et comprendrez la nature de leur environnement pour la simple raison que si vous êtes capables de l’observer c’est que vous avez les mêmes défis qu’eux. C’est l’effet miroir et nous travaillons beaucoup mieux et plus rapidement avec cet outil lorsque nous arrêtons de juger les autres sur leurs défauts et défis puisque nous sommes pourvus des mêmes à travailler.

La quatrième étape est celle de la désidentification que nous pourrions aussi considérer comme une déconstruction ou un décollement volontaire avec notre environnement. Cela ne veut pas dire que nous allons faire exploser toutes nos habitudes estimées mauvaises ou nos relations, amoureuses, familiales, amicales et/ou professionnelles mais plutôt qu’à force de les observer, nous allons les réorienter depuis notre nature fondamentale ce qui va amener des changements dans notre vie. Certains aspects s’amélioreront tandis que d’autres auront l’air de se détériorer. En réalité, tout cela n’est que le fruit d’une prise de conscience qui en se faisant réoriente l’expérience du quotidien.

N’ayez pas peur de perdre ou de lâcher prise avec des relations quel qu’elles soient car cela signifie que vous êtes attendus ailleurs avec d’autres personnes et expériences. Il en est de même pour les personnes qui s’éloignent de vous, elles aussi sont attendues.

La cinquième étape est d’arriver à placer la conscience dans la Conscience. Voici qui est certainement l’un des exercices les plus fastidieux qui soit pour le méditant car il demande une concentration de chaque instant. Placer la conscience dans la conscience signifie prendre conscience à chaque instant de ce que l’on est entrain de vivre. Cela demande de s’observer continuellement (en dehors de la pratique de la méditation) sur nos pensées, nos émotions, relations affectives et habitudes physiques. C’est l’exemple du marionnettiste qui observe chaque mouvement de sa marionnette afin de comprendre que sa pensée et son geste doivent être précis et sûr si il souhaite obtenir un juste résultat.

Placer la conscience dans la Conscience signifie aussi qu’à chaque instant d’observation nous ne nous jugeons pas sur ce qui est observé mais qu’au contraire, nous exécutons cette démarche avec accueille, bienveillance, douceur et compassions envers nous-même.

Cela reste pourtant un exercice contraignant car il repose sur une nouvelle habitude qu’il nous faut prendre afin de rester conscient du présent ici et maintenant.

La sixième étape est le retour à la passivité des sens. Tout notre environnement est connecté à nos sens et cela appelle chez nous une réaction qui sera positive ou négative selon notre état d’esprit au moment d’un événement ou de la mémoire que nous gardons d’une expérience similaire. Ce sont ces réactions continuelles à notre environnement qui nous empêchent de rester orientés et connectés à notre Nature Originelle.

A chaque instant où vous observez vos pensées, vos émotions négatives ou ces habitudes que vous ne souhaitez plus cautionner, ce sont des opportunités pour reprendre le pouvoir par un retrait orienté volontairement dans la Conscience ou l’état d’observateur conscient.

C’est à la fois, par un retrait systématique dans la Conscience tout en gardant une passivité active que nous découvrons un équilibre intérieur calme et serein. Cette tranquillité intérieure permet de comprendre notre raison d’être profonde et son accomplissement. Cela crée une grande Joie et une Grâce enthousiaste du quotidien.